C + clair

Regards sur le coaching et les RH par Lionel Ancelet

Archive for the ‘Recherche d'emploi’ Category

Comment se passe un bilan de compétences ?

Dans un précédent article, nous avons vu quels étaient les aspects abordés dans un bilan de compétences : inventaire des compétences (savoir, savoir-faire, savoir-être), identification des motivations (intérêts professionnels, valeurs, comportements préférentiels), et enfin prise en compte des opportunités et contraintes personnelles et environnementales. Au croisement de ces trois catégories, il était alors possible d’identifier un projet professionnel qui soit à la fois réaliste et motivant, et d’établir un plan d’action permettant de le mener à bien. Comment, dans la pratique, se déroulent les phases d’un bilan de compétences ?

Lire le reste de cette entrée »

Trouver le job idéal grâce à un bilan de compétences

Dans « bilan de compétences« , il y a « bilan » et il y a « compétences ». Est-ce à dire que l’exercice se limite à effectuer un bilan des compétences ? De fait, l’inventaire des compétences n’en représente qu’une partie, car il est complété par deux autres : celui des aspirations, et celui des possibilités. Le « job idéal » se situe à l’intersection des 3 listes. Dans la pratique, comment cela se passe-t-il ?

Lire le reste de cette entrée »

Le processus de recrutement : qui sont les recruteurs ?

Tout candidat à l’emploi aura, un jour ou l’autre, un recruteur au téléphone, ou en face de lui. Mais qui sont ces recruteurs ? En examinant le processus de recrutement, nous allons voir que le terme de recruteur recouvre différents types d’interlocuteurs.

Le processus de recrutement commence quand un besoin est identifié au sein d’une organisation. A l’origine du besoin, deux causes possibles : un poste devient vacant, parce que la personne qui l’occupait le quitte (démission, licenciement, mutation, promotion…), ou bien un poste est créé (besoin de nouvelles compétences, augmentation de l’activité…) Le besoin est en général identifié par ce qu’on appelle un opérationnel, par exemple un responsable commercial qui estime avoir besoin d’un nouvel ingénieur d’affaires dans son équipe.

Lire le reste de cette entrée »

Written by LA

17 février 2010 at 17:57

La première personne qui lira votre CV… est un ordinateur

Vous avez passé des soirées entières à peaufiner votre CV, à rajouter une virgule ici, retirer un espace là. Il est enfin prêt à affronter le vaste monde. Arrive le moment de le déposer sur un site emploi, qu’il s’agisse d’un job board, ou du site corporate d’une entreprise. Et là, surprise : on vous demande de remplir en ligne un formulaire de plusieurs pages, qui consiste en fait à rentrer toutes les informations déjà présentes dans votre CV ! Pourquoi ? Est-ce tout simplement du sadisme envers les candidats ? Pas tout à fait…

Lire le reste de cette entrée »

Written by LA

30 octobre 2009 at 12:28

L’approche coaching en bilan de compétences

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences est l’occasion pour un individu de faire le point sur sa carrière, afin de décider de la suite à lui donner, sous la forme d’un nouveau projet professionnel personnalisé. Ce nouveau projet peut être dans la continuité de la carrière en cours, ou bien s’en écarter s’il s’agit d’une reconversion. Le bilan peut avoir lieu à l’initiative du salarié, ou bien à celle de son employeur (mais avec l’accord du salarié).

Il est en général financé par un organisme collecteur (OPACIF ou OPCA), ce qui permet d’ailleurs au salarié qui le désire d’effectuer un bilan de compétences sans nécessairement en informer son employeur. Les personnes inscrites à l’ANPE ou à l’APEC ont aussi accès aux prestations de bilans de compétences (appelées dans ce cas BCA, pour Bilan de Compétences Approfondi, bien qu’il s’agisse en fait d’une version « allégée » du bilan de compétences proposé aux salariés, puisque les séances en sont plus courtes, et moins nombreuses).

Que se passe-t-il pendant un bilan de compétences ?

Lire le reste de cette entrée »

You are watching Big Brother !

Found you !On dit parfois que les recruteurs vont chercher des informations sur leurs candidats à l’aide de Google ou bien directement sur les réseaux sociaux comme LinkedIn, Viadéo ou FaceBook, mais il existe des méta-moteurs très puissants qui vont faire ce travail pour eux, et rassembler sur une page web toutes les informations qu’ils auront pu trouver sur la personne dont il suffit d’indiquer le prénom, le nom, et éventuellement le pays de résidence.

Photos, adresses email, comptes FaceBook, MySpace, Twitter, articles, sites Internet, blogs, obscurs fichiers Word, Excel ou Acrobat oubliés au fin fond d’un dossier en ligne, et qui contiennent le nom de la personne : tout remonte à la surface…

Parmi les plus connus de ces sites : www.123people.com, www.pipl.com, www.webmii.com. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les partager en commentaire…

Peut-être que Big Brother is watching you, mais vous pouvez très bien le regarder vous regarder ! Et si vous connaissez à l’avance le nom de votre interviewer, rien de vous empêche de découvrir sur son profil LinkedIn qu’il apprécie les cigares et les single malt : ça pourra toujours fournir un sujet de conversation pendant l’entretien…

Written by LA

5 octobre 2009 at 00:28

Faut-il brûler les Job Boards ?

Job Boards ? Kézako ? Ce sont les sites emploi (dont vous trouverez une liste quasi-exhaustive sur ce portail créé par la Mairie de Paris). Parmi les plus connus : des sites généralistes comme Monster, Cadremploi ou Keljob, des sites spécialisés comme eFinancialJobs ou RecruLex, sans oublier les sites institutionnels tels ceux du Pôle Emploi et de l’APEC.

Tout chercheur d’emploi a, un jour ou l’autre, déposé un CV et répondu à une annonce alléchante, dans l’espoir de recevoir dès le lendemain le coup de fil d’un recruteur l’invitant à le rencontrer pour un entretien. Ce scénario de rêve se produit parfois, mais rarement. Les plus chanceux (ou peut-être les plus qualifiés pour le poste) sont effectivement contactés par un recruteur, dans un délai plus ou moins long. En France, il peut facilement s’écouler plusieurs semaines avant que le recruteur-au-bois-dormant n’ouvre une paupière ; il est vrai que les cycles de recrutement y sont longs, beaucoup plus longs que dans les pays anglo-saxons où l’envoi du CV et la signature du contrat de travail peuvent n’être séparés que de quelques jours. Mais il est également vrai que, dans ces pays-là, le processus de sortie peut être tout aussi rapide, et que l’on vous préviendra le vendredi soir que ce n’est pas la peine de revenir le lundi matin, quand on ne vous annonce pas un beau matin, dès votre arrivée à l’accueil, que vous devez rendre votre badge, merci, et qu’un agent de sécurité va vous accompagner jusqu’à votre bureau pour y récupérer vos affaires personnelles – la photo du gamin qui sourit dans les bras de maman, sur le perron de la jolie maison dont il ne reste plus que 194 traites à payer.

Les plus chanceux, donc. Et les autres ? Pour un grand nombre de candidats, la boîte de réception de leur messagerie électronique s’alourdira d’un nouveau message, les avisant que leur candidature a bien été reçue, merci pour votre intérêt, et que, sans réponse dans un délai de deux semaines, ça veut dire non, mais bonne chance quand même dans votre recherche. Pour les autres (la majorité ?) c’est silence radio.

Lire le reste de cette entrée »

Written by LA

13 septembre 2009 at 21:24

%d blogueurs aiment cette page :