C + clair

Regards sur le coaching et les RH par Lionel Ancelet

Une Histoire des Tempéraments à travers les siècles (vidéo)

Conférence donnée par Lionel Ancelet en Juin 2016 à Paris, pour l’AFTP (Association Francophone des Types Psychologiques)

Depuis l’Antiquité, les philosophes, les alchimistes, les médecins, et enfin les psychologues ont postulé l’existence non pas d‘une, mais de quatre natures humaines fondamentales : les tempéraments. Si les noms donnés à ces tempéraments, et les explications invoquées pour les justifier, ont évolué, leurs quatre portraits sont restés remarquablement stables au fil des siècles. Lionel Ancelet nous invite à parcourir cette histoire, de l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, où l’on retrouve les quatre tempéraments dans des contextes inattendus, qu’il s’agisse de littérature, comme Harry Potter, ou de séries TV, comme Desperate Housewives.

Written by LA

3 septembre 2017 at 16:40

Types psychologiques de Jung et MBTI : la dimension S/N

Dans un article précédent, nous avons vu en quoi les individus manifestant une préférence pour l’Introversion étaient différents de ceux pour lesquels il s’agit de l’Extraversion. Cette première dimension des inventaires de personnalité basés sur les types psychologiques de Jung comme le MBTI ou le CCTI correspond à ce que Carl Jung appelait l’attitude. Nous allons voir à présent en quoi diffèrent les deux préférences qu’il appelait respectivement Sensation et Intuition, et qui constituent deux fonctions de perception, c’est-à-dire deux modes de recueil d’information. Ces deux préférences sont repérées par les lettres « S » et « N » (et non pas « I« , déjà utilisé pour identifier une préférence pour l’introversion).

Lire le reste de cette entrée »

Written by LA

24 septembre 2012 at 16:58

Extraversion et introversion : base biologique et pression sociale

Les termes « extraversion » et « introversion » (et les adjectifs correspondants, « extraverti » et « introverti« ) sont passés dans le langage courant depuis que Carl Gustav Jung les a utilisés dans son ouvrage Les types psychologiques, paru en 1921. Il les y définissait comme deux attitudes, ou orientations de l’énergie, opposées. Ces deux façons d’être au monde sont inégalement réparties dans la population, du moins en Occident, puisqu’entre deux tiers et trois quarts des individus y sont extravertis, les autres étant introvertis. Il ne s’agit pas d’un choix délibéré, puisqu’il semble y avoir une base neurobiologique à l’existence d’une préférence pour l’une ou l’autre de ces deux attitudes. Et pourtant, la société occidentale regarde d’un oeil plus favorable l’extraversion, même si les apports de l’introversion sont indéniables, y compris dans des domaines inattendus comme le leadership.

Lire le reste de cette entrée »

Written by LA

26 avril 2012 at 16:09

%d blogueurs aiment cette page :